Comment financer une formation pro avec la VR ou l’IA ?
Articles

Comment financer une formation pro avec la VR ou l’IA ?

Organiser Workshops Innovation

Quels financements pour une formation assistée par la réalité virtuelle ou par l'IA ?

Le monde du travail a toujours été en perpétuelle évolution. Des métiers disparaissent, d’autres se créent. Ce renouvellement des savoir-faire a tendance sur la période récente à s’accélérer. Parce que cette accélération nécessite des adaptations permanentes des salariés, la formation professionnelle est devenue un véritable enjeu de société. Elle est tout autant la garantie d’un maintien dans l’emploi que la possibilité pour ceux qui n’en ont pas d’y accéder. Mais si une offre de formation professionnelle existe, elle ne se suffit pour autant à elle-même. Encore faut-il qu’elle soit connue, qu’elle soit facilement accessible et surtout qu’elle soit efficiente.

 

L’offre de formation professionnelle ne saurait satisfaire aux exigences du marché du travail si elle ne pouvait répondre à ces 3 objectifs. La dispenser de manière efficace nécessite une identification rapide de ceux auxquels elle se destine et des circuits courts pour la diffuser. Les technologies de réalité virtuelle et d’intelligence artificielle trouvent dans le domaine de la formation des débouchés aussi inattendus que les espoirs que suscite la mise en œuvre de ces procédés en termes d’apprentissages des compétences. Reste qu’il se posera, comme pour d’autres méthodes plus traditionnelles, la question du financement de ces formations de l’ère numérique.

Formation professionnelle et réalité virtuelle : un couple d’efficacité

L’avènement de la réalité virtuelle et les progrès rapides de l’intelligence artificielle ont ouvert un vaste champ de possible. L’utilisation de ces technologies, souvent trop exclusivement associées à l’univers du jeu vidéo, conquiert de plus en plus de secteurs d’activité et d’entreprises. Contrairement à une idée reçue, c’est d’ailleurs dans le monde professionnel et non dans les activités de loisir, que l’utilisation de la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle se développent le plus.

Dans le nombreux domaines, elles se révèlent être un effet de levier de la performance au service de la productivité. Elles ont également fait irruption dans la formation professionnelle, qu’il s’agisse d’enseignements à dispenser aux salariés sur leur lieu de travail ou de formations proposées aux demandeurs d’emploi. La mise en situation de l’apprenant dans un environnement très proche du réel est un stimulus qui permet d’accélérer le processus d’acquisition des compétences.

L’expérience d’immersion et l’interactivité que propose la réalité virtuelle permettent de mieux appréhender un environnement de travail. À la différence d’un cours théorique, cette démarche est pour l’apprenant une manière bien plus concrète de s’imprégner des fondamentaux d’une activité professionnelle. Les vertus pédagogiques de la VR et de l’IA ne semblent donc d’ores et déjà plus à démontrer. Elles permettent non seulement de mieux apprendre, mais également d’accélérer l’acquisition des compétences. L’urgence qu’il y a à favoriser l’adaptabilité sur le lieu de travail ou les reconversions professionnelles laisse augurer un bel avenir à la VR et l’IA dans cette œuvre.

Mais l’utilisation de la réalité virtuelle dans un cursus de formation a d’autres avantages d’ordre organisationnel. C’est un enseignement qui peut se prodiguer à distance et qui laisse une grande autonomie à celui qui le reçoit.

Promouvoir l’IA et la VR dans le domaine de la formation passe aussi par des financements adaptés

L’arrivée toute proche de l’informatique quantique et la montée en puissance des réseaux haut débit sont la promesse d’une adaptation au marché du travail de plus en plus efficient de nouvelles méthodes d’enseignement qui reposent sur l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle. Car de surcroît, le recours à ces nouvelles méthodes est parfaitement compatible avec le concept de la formation ouverte et à distance (FOAD).

Les bénéfices de la formation à distance sont nombreux par rapport à un enseignement dispensé en « présentiel ». Cela permet en effet à l’apprenant de progresser à son rythme et lui laisse une plus grande maîtrise de son emploi du temps. En outre, ce type de formation est avantageux en termes de coût dans la mesure où il ne nécessite pas déplacement ou de réservation de locaux.

La formation assistée par la réalité virtuelle ou l’intelligence artificielle même si elle n’est pas systématiquement proposée dans le cadre de la FOAD se prête tout particulièrement à ce type de déploiement. Il n’empêche que la promotion de la formation professionnelle par le biais de la réalité virtuelle et de l’intelligence artificielle exige des financements adaptés. Les nombreux dispositifs bénéficiant jusque-là à la formation professionnelle sous toutes ses formes sont compatibles avec la formation assistée par la réalité virtuelle ou par l’intelligence artificielle. Ceux-ci sont de 2 ordres, ils concernent à la fois la formation des demandeurs d’emploi, mais également celle des salariés. Les entreprises sont donc totalement impliquées dans ces circuits de financement puisqu’elles ont l’obligation de participer au financement de la formation professionnelle en s’acquittant notamment d’une taxe annuelle dont le montant dépend de leur taille et de leur nombre de salariés.

En outre un dispositif spécifiquement dédié à la formation à distance. La FOAD peut en effet bénéficier de financements Fafiec sur les fonds de la Formation professionnelle continue.

Les différentes solutions existantes pour financer la formation assistée par la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle

Il faut tout d’abord noter que l’importance que revêt la formation professionnelle dans notre économie se mesure tant à l’aune de l’attention qu’y portent les entreprises qu’à une politique volontariste des pouvoirs publics dans ce domaine. Le sujet de la formation professionnelle a ainsi été l’objet de plusieurs dispositifs légaux. Ceux-ci sont si nombreux que l’on ne peut les nommer de manière exhaustive.

On pourra cependant citer La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle qui précise le nouveau cadre juridique de la Formation ouverte et/ou à distance (Foad), inscrivant les formations sans présentiel dans le Code du travail.

Puis, la Loi Avenir professionnelle du 5 septembre 2018 a opéré une nouvelle réforme de la formation professionnelle portant tant sur ce contenu que sur les modalités de financements. Les nouvelles mesures valables pour la formation professionnelle en général bénéficient également à la formation assistée par la VR et l’IA.

Tout d’abord, les heures de formations cumulées par des salariés au titre du DIF (droit individuel de formation) ont été transférées sur un nouveau support : le compte personnel de formation également appelé CPF. Puis ces heures ont été transformées en euros à raison de 15 € pour une heure de formation acquise. Par ailleurs, ce CPF est abondé de 500 € chaque année dans la limite de 5000 € ou 8000 € pour les salariés les moins qualifiés.

Le CPF peut en outre tout aussi bien être utilisé par des salariés que des demandeurs d’emploi. En avril 2019, les anciens OPCA, organismes paritaires qui collectaient les fonds que versent toutes les entreprises pour la formation des employés, ont été remplacés par les opérateurs de compétences (OPCO). Ceux-ci gèrent désormais le financement des centres de formation d’apprentis et le développement de la formation dans les PME de moins de 50 salariés.

Depuis avril 2019, toutes les formations menant à une certification professionnelle reconnue peuvent désormais être financées par le CPF. Et la formation assistée par l’IA ou la VR n’échappe pas à cette règle.

Intelligence Artificielle Robots

La formation professionnelle grâce à l’intelligence artificielle

Bien que la formation professionnelle soit un secteur où l’intelligence artificielle ait connu un peu de retard, actuellement, il existe de nombreuses opportunités pour les entreprises et dans plusieurs secteurs. L’adaptive learning vient tout droit des USA et permet ainsi d’optimiser et améliorer les durées d’apprentissage des personnes en formations. Cette méthode reste révolutionnaire et très adaptée, car il a été constaté qu’elle permet aussi d’éviter le décrochage. Voici quelques exemples ou l’I.A. a fait ses preuves en matière de formation :

  • En matière de graphisme, il existe une application se nommant Autodraw. Elle offre aux stagiaires l’opportunité de réaliser de magnifiques pictos. Il n’y a pas besoin d’être un artiste et en dessinant quelques traits, l’outil recherche instantanément les plus beaux pictos sur le sujet.
  • En matière d’adaptive learning, Domoscio est un logiciel leader du marché européen permettant de proposer des contenus adaptés aux divers organismes de formation.
  • Kumulus a su également développer une plateforme de ” video learning” interactif pour toutes les entreprises désireuses d’envoyer leur personnel en formation. Grâce à SIVITS fonctionnant comme un moteur de recherche, il est possible de cartographier tous les médias vidéo et audio d’une structure. Une fois ce travail effectué, des modules de formation sont alors adaptés tout en étant personnalisés, interactifs et totalement adaptés à leur utilisateur.
error: Ce contenu est protégé !